ASDN – Le 26/03/19 à 8h30 – Internet sait-il déjà tout de nous ? Rencontre avec Olivier Tesquet

Le Tank

Nous recevons Olivier Tesquet, auteur de “À la trace : Enquête sur les nouveaux territoires de la surveillance” (Premier Parallèle, 2020) pour la 34ème édition d’Aux Source du Numérique, le book club de la société numérique. À l’heure de la reconnaissance faciale et des assistants vocaux intelligents, que savons-nous vraiment des nouveaux territoires de surveillance ? Pour en savoir plus, rendez-vous le 26 mars 2019, à 8h30, au Tank.

L’EVENEMENT EST REPORTE

ASDN – Le 26/03/19 à 8h30 – Internet sait-il déjà tout de nous ? Rencontre avec Olivier Tesquet

Internet sait-il tout de nous ?

Acxiom, Experian, Equifax : voici que quelques exemples de courtiers en données (Data Brokersen anglais), des sociétés qui s’enrichissent en collectant et revendant nos informations numériques. Vous les connaissez ? Qu’en est-il d’EDVIGE, PASP, TES, IAS, FPR, TAJ, CORAIL ?  Il s’agit de fichiers de renseignement français. On en comptait 106 en 2018. Loin du système de crédit social en Chine et de la police prédictive aux Etats-Unis, chez nous en France, existent des dispositifs de surveillance bien intégrés à nos quotidiens. Comment fonctionnent-ils ? Quels enjeux pour nos vies privées ? À l’heure où la caméra d’intérieur Ringd’Amazon transfère automatiquement des informations à la police, serions-nous devenus les agents de notre propre surveillance ?

La surveillance n’épargne pas non plus celles et ceux qui n’ont “rien à cacher” : partout, nous laissons des empreintes numériques indélébiles. Quel impact sur nos vies ? La professeure Mary Ebeling, tout comme pour la journaliste Gillian Brockell, après une fausse couche, reçoivent des publicités pour un bébé qui n’est jamais né. Pour le journaliste Jeremy Scahill, les drones chasseurs-tueurs du Pentagon traquent dorénavant “des cartes SIM plus que des individus”. Sommes-nous simplement des agrégats de données ?

Pour Olivier Tesquet, journaliste à Télérama et auteur de “À la trace : Enquête sur les nouveaux territoires de la surveillance” (Premier Parallèle, 2020), il faut sortir de la rhétorique des “données personnelles” et parler plutôt “d’informations intimes”. Cesser de concevoir la surveillance comme une prérogative régalienne, abstraite, pour faire la lumière sur les acteurs qui contrôlent et diffusent les nouveaux outils de surveillance. Également auteur de “Comprendre WikiLeaks” (2011),  et de “Dans la tête de Julian Assange” (2020) ; créateur de l’émission « Tout est numérique » (2018), Olivier Tesquet s’intéresse depuis dix ans à la façon dont le numérique modifie notre relation à l’environnement et nos perceptions sociales. “Si on veut rendre la surveillance visible pour mieux la déconstruire, alors il faut en parler, la disséquer, la décortiquer, la soupeser et examiner toutes les coutures.”

Venez en débattre en présence de l’auteur le jeudi 26 mars à 8h30, au Tank (22 bis rue des Taillandiers, 11e), à l’occasion de la 34eédition du cycle Aux Sources du Numérique.

Pour assister à l’événement, inscrivez-vous !

 

Aux Sources du Numérique, un rendez-vous mensuel, produit avec Renaissance Numérique, autour d’auteurs de livres sur les questions de numérique et société, fort de plusieurs dizaines d’éditions. Chaque mois, nous prenons le temps de rencontrer des auteurs comme Dominique Pasquier, Marie Bergström, Patrice Flichy, Dominique Cardon ou Jean-Gabriel Ganascia, qui éclairent ces grandes questions. Cela donne un podcast et des entretiens.

Chaque mois, on vous parle de la communication et la transformation de nos sociétés par le numérique. Pour recevoir notre newsletter ↓