Actualités

Spin/off : une revue, des entretiens, pour questionner et enrichir la communication

Publié le

Par Florian Gambardella

Planneur stratégique

Avec Spin/off, notre revue en ligne (et bientôt papier), nous partons à la rencontre d’acteurs et de penseurs qui nous inspirent dans leur capacité à créer, à analyser, à explorer. Des femmes et des hommes dont nous pensons que leur action participe à améliorer le débat public. Bref, de bons « communicants. »

Et qui, en 2021, partagent tous un point commun : leur spécialité, ce sont les récits. Les récits qui transforment, qui soignent, qui fédèrent, qui font passer à l’action.

Les récits reviennent dans l’espace public ! Voilà l’idée qui court depuis quelques mois, et qui s’impose peu à peu. Il y a les littératures de l’imaginaire qui acquièrent une légitimité culturelle inédite en France ; science-fiction, fantasy, et leurs sous-genres : post-apo, uchronie, les différents punks, steam- petrol- solar-punk… Mais les récits (re)deviennent plus généralement un mode d’expression politique : collapsologie, complotisme, millénarisme, solutionnisme technologique… Dans un monde qui semble n’avoir plus en partage que le diagnostic de l’inacceptabilité du présent vécu, il semble que la contestation passe par l’explosion des récits.

Cela ne peut que nous intéresser. En tant que communicants, acteurs et designers du débat public, il y a là matière à enquête, à décryptage – et à inspiration. Une enquête qui ne peut passer que par la rencontre avec celles et ceux qui produisent, étudient, et sont en contact avec ces nouveaux récits.

Dans un monde qui semble n’avoir plus en partage que l’inacceptabilité du présent vécu, il semble que la contestation passe par l’explosion des récits.

Notre objectif ? Comprendre comment s’incarne un récit dans une œuvre de fiction ou un discours politique, mais aussi dans un espace public, un plan d’urbanisme, un site web, un design d’objet…

Mais aussi neutraliser quelques écueils. Le premier étant d’en rester à une vision simpliste et surannée du storytelling, bras armé des washings de toute sorte, et dont la verticalité élude totalement la dimension relationnelle du récit, entre le conteur et ses publics. Le second est l’exact inverse, une célébration des récits comme une manière neuve de penser la société et son futur. Vision qui oublie un peu vite que les récits dont il est question sont les derniers représentants de courants et d’idées plus que séculaires. Mais surtout, les récits ont toujours été et resteront la trame fondamentale de nos sociétés et de nos identités individuelles. Une trame narrative, réflexive, construite dans le rapport, l’échange de soi à l’autre, où viennent s’inscrire arguments, rapports sociaux, conflits, représentations… Bien souvent, les récits se vivent sur le mode de l’ineffable, du vécu quotidien quasi-inconscient, mais toujours là dans nos vies.

 

La revue Spin/off

Tout au long de l’année 2021 nous rencontrerons ainsi des personnes et des collectifs qui font vivre des récits et qui changent les choses grâce à eux. Artistes, designers, chercheurs et chercheuses, politiques, mais aussi quelques consultantes et consultants…

Chacun des entretiens que nous menons est à comprendre comme un voyage en soi, mais aussi comme une facette d’une enquête plus large. Celle d’analyser comment les récits peuvent façonner et transformer – en mieux – le débat public.

Aller à la rencontre de personnes et d’initiatives qui nous inspirent, et leur donner la parole.

Concrètement ? Il s’agit d’aller à la rencontre de personnes et d’initiatives qui nous inspirent, et de leur donner la parole. Le résultat : des entretiens longs qui les mettent à l’honneur. Ceux-ci seront publiés sur notre site, et rassemblés en fin d’année dans une revue imprimée.

Voici le programme de Spin/off. Une revue créée par Spintank afin d’acter le rôle social de nos métiers et en questionner les pratiques. Pour sortir de l’entre-soi, dialoguer et explorer les contours de notre activité.

Spin/off commence. Bonnes lectures.

Anne Besson : « Les publics attendent des fictions qu’elles leur délivrent un message »

Avec la professeure en littérature générale et comparée, nous explorons les liens entre fiction, politique, et citoyens.

Un entretien à lire ici.

Ruedi Baur : « J’essaie d'aborder les questions écologiques par le biais des réponses et non des problèmes. »

Le fondateur d’Integral designers partage sa vision, qui entend remettre les citoyens au cœur d’une démarche de design plus démocratique.

Un entretien à lire ici.

En savoir plus sur les auteurs

Florian Gambardella

Florian Gambardella

Planneur stratégique

Parlez-lui société numérique, enjeux démocratiques de l'espace public, et il sera content. Florian coordonne au sein de Spintank le projet Spin/off et les missions de planning stratégique. Il signe également des billets de réflexion sur l'actualité de la communication.

Chaque mois, on vous parle de la communication et la transformation de nos sociétés par le numérique. Pour recevoir notre newsletter ↓