Actualités

Spintank à mi-année : rejoignez-nous !

Publié le

Par Nicolas Vanbremeersch

Président fondateur

 

En Janvier, je publiais notre feuille de route pour cette année 2021. Ambition forte et année de construction.

Voici à mi-année un point d’étape, fidèle à notre engagement de faire d’un mode « ouvert et transparent par défaut » notre manière de faire. Il appelle évidemment rencontre et discussion, avec vous, clients, amis, partenaires, confrères, qui lisez ces lignes.

Le message essentiel est simple : nous allons bien, nous sommes en fort développement, et nous cherchons une nouvelle génération de talents pour nous rejoindre et construire le futur. Rejoignez-nous 🙂

Venez changer les choses avec nous.

Nous sommes aujourd’hui environ 80, et avons ouvert une quinzaine de postes, dans nos différents métiers. Du conseil, de l’UX design, de la direction artistique, de l’éditorial, du social media, de la production digitale.

Allez voir sur Welcome to the jungle, page Spintank. Nous avons mis à jour photos, vidéos, présentation de l’équipe, d’ailleurs.

Vous vous demandez sans doute ce que ça veut dire quoi, nous rejoindre ?

D’abord, ce sur quoi vous allez travailler : accompagner par la communication les grandes transformations en cours, environnementale et numérique en premier. Travailler avec de grandes entreprises, des ONG, des acteurs publics, des média, sur leur accompagnement du changement environnemental, leur réponse au défi numérique.

Concrètement ? 10 exemples de projets en cours chez Spintank.

  • Nous sommes en train de concevoir et préparer le déploiement de la marque et de la communication du nouveau réseau express vélo du Grand Lyon. Sortie en septembre. Acte majeur d’une métropole cyclable. De la marque et de la com pour rouler mieux en ville.
  • Nous travaillons avec CITEO sur toute leur communication digitale. Le défi ? Le tri, l’économie circulaire, nos comportements à tous (du consommateur aux filières) avec ces emballages. Énormément de web, de contenus, de social media, pour accompagner ce sujet majeur.
  • Nous aidons Air Liquide à mobiliser autour de la révolution hydrogène, avec énormément de production de contenus et d’animation social media. Allez voir , par exemple.
  • Nous produisons avec Orange le podcast « Le mémo », qui décrypte la société numérique à travers les médias. Il vient d’obtenir un Top Com d’or.
  • Nous construisons le dispositif digital du conseil en évolution professionnelle infoCEP.fr. Beaucoup de design, d’UX, au service des reconversions de l’emploi. Ca compte.
  • Nous aidons ManpowerGroup à accompagner les transformations du monde du travail et les défis de l’emploi en engageant ses publics. Beaucoup de contenus à haute valeur ajoutée, du web, des media sociaux. Et un avant-poste sur la relance et les mutations du travail en cours.
  • Nous travaillons avec Paris Habitat sur la refonte de leur magazine. Informer et donner du pouvoir d’agir aux habitants et collaborateurs du logement social, dans la crise, face aux transitions, c’est important.
  • Nous accompagnons la communication digitale de l’établissement public de Paris Saclay (depuis sa création). Aider un territoire stratégique du futur de la France à trouver et exprimer son identité, pour répondre aux grands défis du futur. C’est tout un écosystème de communication à animer pour les dimensions de ce projet hors-norme.
  • Nous avons accompagné France Médias Monde (France 24, RFI, Monte Carlo Doualiya) dans la réflexion sur sa stratégie de podcast natifs.
  • Nous travaillons avec Albioma, producteur d’énergies renouvelables en fort développement, sur la valorisation de sa stratégie et l’engagement de ses communautés.

Ce sont dix exemples, des exemples de projets menés avec nos 50 clients, qui incluent aussi EDF, Quartus, Apprentis d’Auteuil, l’ANSES, Deloitte, Logeo Seine, Veolia ou Vinci. Nous mélangeons la stratégie, le design, la tech, l’impact, les contenus, le social media au service de projets à forte dimension sociale, environnementale, numérique. On a adoré investir Tik Tok avec Apprentis d’Auteuil, pour continuer de donner la parole aux jeunes.

Si vous avez envie de mettre votre talent, en UX, en direction artistique, en histoires et contenus, en conseil, en communication, en social media, au service de ces projets de changements, Spintank est un bon endroit pour le faire.

Nous cherchons à construire une agence qui emmène ses clients loin, qui traite bien son écosystème, et qui accompagne dans la durée le développement de ses collaborateurs. Nous sommes attachés à des valeurs d’ouverture, de curiosité, de transparence. Nous n’employons quasiment pas de stagiaires, et l’immense majorité des collaborateurs est en CDI, avec un accompagnement continu de sa carrière (2 entretiens par an). Nous avons un accord d’intéressement, qui fait participer les collaborateurs au projet de l’entreprise, depuis une dizaine d’années. Nous sommes environ 80 aujourd’hui. Et nous avons à la fois un lieu de travail de haut vol, comme une politique de télétravail ouverte.

Et c’est un bon endroit pour changer les choses. Nous allons bien, et nous sommes (très) ambitieux pour les années à venir, dans l’impact que nous voulons avoir, et les missions que nous voulons porter. Nous voulons inventer et faire vivre les marques, les récits, et les produits digitaux que la transition vers de nouveaux modèles appellent. Nous en avons les moyens, nous cherchons les talents qui en ont envie.

Donc, clairement, contactez-nous, si cela vous parle. On est en (sur)chauffe, et on a de beaux projets dans les mains, ou à portée.

 

Et Spintank, alors ? Ca va bien !

En début d’année, nous avons donc publié notre feuille de route pour cette année. Son ambition était forte, dans une année de retournement dont on ne savait pas encore qu’elle nous réservait une troisième vague, ni une quatrième potentielle.

Nous avions trois indicateurs de succès.

20% de croissance (vs 2019)

Le premier était économique. Notre objectif était de faire croitre notre marge brute de 17% cette année, par rapport à 2019 (et donc encore plus par rapport à 2020). A la fin du premier semestre, nous sommes en avance sur cet objectif, avec 20% de croissance. Notre estimation de rentabilité est en ligne avec notre objectif, et nous place en bonne voie d’être au-dessus du niveau que nous nous étions fixés.

Ce rebond et ce développement doit beaucoup aux efforts de toute l’équipe, et à la confiance et l’audace, aussi, de clients qui savent qu’il faut dans cette période inventer de nouvelles manières de faire. Merci à eux.

Progrès social et environnemental

Sur le plan social et environnemental, nous sommes à mi-chemin. Côté environnement, nous sommes dans la ligne de nos objectifs, avec une forte réduction de notre empreinte, covid oblige, et des progrès notables dans nos projets d’éco-conception de sites et dispositifs digitaux. Nous ne sommes pas encore à bloc, et aurons l’occasion de faire un point plus approfondi plus tard dans l’année sur ce sujet. C’est au deuxième semestre que nous pourrons mieux montrer.

Sur le plan social, nous sommes en (re)construction. Nous avons conclu un accord d’intéressement sur cet exercice dédié, particulier, de 2021, qui vise à redistribuer largement aux collaborateurs les fruits des bénéfices, si nos objectifs sont dépassés. Nous avons tenu au premier semestre nos engagement de formation des collaborateurs. Nous avons augmenté prioritairement en début d’année les plus bas salaires, et nous engageons, avec désormais plus de sérénité, dans un plan de développement de nos ressources humaines, avec 15 recrutements au deuxième semestre, et des augmentations nettes pour toutes et tous.

Aussi, clairement, ce premier semestre s’est fait à l’énergie, et nous sommes tous fatigués, tendus après trop de travail à distance, de concentration, de productivité, sous la chape de l’incertitude Covid. Au deuxième semestre, une priorité sera de retrouver du plaisir, de l’élan et de vrais moments collectifs. Nous espérons bien le faire autour du Tank, qui sera plein à la rentrée (et dont les salles événementielles sont toujours disponibles), et avec vous. La productivité ne suffit pas, pour changer les choses.

Contribuer au secteur

Enfin, le troisième indicateur que nous mesurons est celui de notre impact sur le secteur, de notre contribution aux conversations professionnelles, et à l’évolution de nos pratiques. Ca ne se fait pas en un semestre, évidemment, mais nous avons énormément agi dans ce sens. Nous sommes désormais membres de Communication et Entreprise (encore peu contributeurs actifs), et surtout, nous avons beaucoup produit et proposé. Petite liste des contributions principales :

  • Notre initiative « le bon site», qui tente de mieux cadrer les attendus stratégiques et les manières de mener un projet de site web. Nous avons édité une version papier pour les plus conservateurs, elle est disponible si vous m’envoyez un e-mail civil et sympa.
  • Un rassemblement de bons conseils sur Twitch, pour sortir des poncifs en la matière (regardez, vous en sortirez plus intelligents) ;
  • Un point, avec nos amis de Binge Audio et Loopsider sur les bonnes pratiques pour apprendre à se raconter en rapport avec un monde en transformation. Retours d’expériences et learnings passionnants pour qui veut accompagner cette mutation.
  • Un événement sur les nouvelles manières de nourrir l’engagement des collaborateurs;
  • Le (re)lancement de notre revue, Spin-off, pour questionner et nourrir nos pratiques professionnelles de communicants (vous pouvez lire nos premières longues interviews, de Ruedi Baur à Mathieu Baudin, d’autres suivront) ;
  • Un événement, une étude et un guide sur un sujet qui nous tient à cœur : donner aux Français le pouvoir de changer.

Bref, nous avons animé, contribué, suggéré. Cela commence à prendre, marcher, organiser de nouvelles conversations avec nos clients, partenaires, confrères, pour faire avancer la communication et le design vers des pratiques réfléchies et responsables.

 

Nous avons eu de nombreux moments de fierté, et nos tensions. Nous avons gagné de nouveaux clients qui nous rendent très confiants pour le futur, et surtout conservé ou développé la fidélité de ceux que nous accompagnons, fidèles à notre modèle de développement soutenable, fondé sur la qualité.

Nous espérons au mois d’août nous reposer un peu, et ne pas répondre à trop de ces appels d’offres sauvages qui sortent la dernière semaine de juillet (mais nous nous sommes préparés pour le faire, vous pouvez nous contacter, on sait que c’était difficile chez nos clients aussi, ce premier semestre). La fin d’année sera dense.

Au deuxième semestre, nous allons poursuivre ce projet. Tenir notre objectif de développement sans jamais rogner sur notre concentration sur des univers de sens (ceux qui transforment la société), mettre l’accent encore sur le social et l’impact environnemental de notre activité, et contribuer aux pratiques de notre secteur, toujours et encore. On devrait parler beaucoup plus de marques, à partir de septembre, d’ailleurs.

Un commentaire, une réaction ? Nicolas at spintank.fr.

Une candidature ? C’est par ici que ça se passe.

 

En savoir plus sur les auteurs

Nicolas Vanbremeersch

Nicolas Vanbremeersch

Président fondateur

Nicolas a fondé Spintank en 2006. Expert de la transformation de l’espace public par le numérique, il intervient dans la définition de stratégies de communication, design de services et accompagnement de dirigeants.

Chaque mois, on vous parle de la communication et la transformation de nos sociétés par le numérique. Pour recevoir notre newsletter ↓